HomeQue sont-ils devenus ?
Que sont-ils devenus ?

Que sont-ils devenus ?

13 October 2023
13 October 2023

Que sont-ils devenus ?

Adrien est doctorant au LEM3 sur le campus Arts et Métiers de Metz. Le 8 juin dernier, il a participé à la finale du concours Ma Thèse en 180 secondes. Revenons sur son parcours déjà bien riche et surtout très engagé.


Après une Classe Préparatoire Physique-Technologie, Adrien a suivi le cursus de double diplôme franco-allemand Arts et Métiers ParisTech et Karlsruhe Institute of Technology (KIT). C’est ainsi qu’il a obtenu le diplôme généraliste d’ingénieur en gestion industrielle en 2018. Il remporte le challenge du Forum Arts & Métiers 2017 aux côtés d'ArianeGroup, qu'il rejoint sur un poste d'ingénieur en innovation industrielle. Dans la continuité, il construit des collaborations entre industries et start-up issues de la recherche en devenant consultant pour la communauté Hello Tomorrow. Durant ces expériences sur le terrain, Adrien découvre la filière hydrogène et s'interroge sur sa pertinence écologique. Pour répondre à cette interrogation, il fait le choix de débuter une thèse en 2020, au laboratoire d’étude des microstructures et de mécanique des matériaux (LEM3), financée par le CNRS.

Ses recherches portent sur l’absorption et la désorption de l'hydrogène dans les phases MAX, les MXènes et leurs nanocomposites à base de magnésium. Adrien est sensible à la sortie du pétrole, du gaz et du charbon, qui s'accompagne nécessairement d'une sobriété énergétique selon lui. Néanmoins, pour certains usages difficiles à électrifier, l'hydrogène peut prendre le relais des énergies fossiles afin de baisser les émissions de gaz à effet de serre. Pour le permettre, Adrien étudie une alternative de stockage stable et compacte, le stockage solide d’hydrogène, en essayant de l’absorber dans des métaux. Dans l’atelier où il travaille, il déforme ces métaux à la recherche de la microstructure la plus performante. Ayant à cœur de mener une recherche engagée, il est également depuis 2021 animateur indépendant de fresques du climat pour sensibiliser différents publics aux enjeux climatiques et environnementaux.

Doué en vulgarisation et voulant partager son sujet de recherche passionnant, Adrien a décidé de tenter l’aventure de Ma Thèse en 180 secondes pour cette édition 2023. Ce concours met en lumière la recherche doctorale en demandant aux participants de présenter leur sujet de thèse en seulement 3 minutes. Son talent d’orateur a été salué, car sa performance l’a mené jusqu’en finale nationale, le 8 juin dernier à l’Opéra de Rennes.

« MT180 représente ce que j'ai toujours aimé faire : mettre la connaissance à la portée de tous et décider ensemble d'un projet de société. En un mot, démocratiser. Pour moi c'est la clef de notre résilience au changement climatique et de la transition nécessaire. Voilà ma boussole professionnelle pour l'année prochaine... si vous avez du boulot du côté de Lorient, je suis preneur ! »

Nous félicitons Adrien pour son parcours et sa performance lors de cette compétition. Nous lui transmettons tous nos encouragements pour la fin de sa thèse et lui souhaitons de belles opportunités professionnelles !



Crédit photo : MT180 - France Universités-CNRS, David Pell

Soutenez
la fondation

Votre engagement permettra d’apporter une aide précieuse à ces jeunes talentueux qui possèdent les compétences, la motivation et l’envie nécessaires pour réussir, mais qui font face à des difficultés financières pour mener à bien leurs projets d’études.

Faire un don

Inscription newsletter

Stay informed !

Ok
En vous abonnant à la newsletter, vous acceptez de recevoir des communications marketing personnalisées par email, et confirmez avoir lu la politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription ou en nous contactant via notre formulaire de contact : ici